Un corridor faunique est défini comme un parcours protégé qui permet à la faune de se déplacer en toute sécurité entre les zones d’habitat convenable. Kenauk agit comme un couloir de désert reliant les populations d’animaux à la réserve faunique de Papineau-Labelle et le Parc national du Mont-Tremblant, qui autrement, seraient séparées par des activités ou des structures humaines et du développement.

À l’échelle régionale, la faune doit parcourir de longues distances pour trouver des partenaires, des abris, élargir ses gammes d’habitat et pour profiter des changements saisonniers dans la nourriture. Le mouvement local est important pour exploiter les ressources disponibles et le mouvement de longue distance est essentiel pour maintenir la variabilité génétique et pour maintenir les populations sur de grandes superficies.

Kenauk est un corridor faunique idéal, en raison d’une présence humaine limitée, d’une variété d’habitats et de topographie, et d’une couverture végétale suffisante. L’Institut Kenauk, en partenariat avec Conservation de la nature Canada, se concentrera sur la recherche pour valider que Kenauk est utilisé comme un corridor faunique et pour identifier les zones environnantes qui pourraient être protégées afin de créer un réseau efficace de corridors pour la faune.

* Carte du Territoire Kenauk

Sponsors

Légende

  •  
    Kenauk
  •  
    Propriété protégée par Conservation de la nature
  •  
    Aire protégée publique
  •  
    Terre publique
  •  
    Bâtiment