La croissance et la productivité des arbres

Les effets de la sylviculture des forêts équiennes vs les forêts non- équiennes sur la croissance des arbres et la productivité des forêts.
– Philippe Nolet (UQO), Guy Lessard (CERFO), Dr. Christian Messier (UQO/UQAM)

Ce projet est une composante d’un projet forestier de plus grande envergure ayant pour but de comparer diverses techniques forestières (coupe en lisière, coupe sélective ou aucune coupe) pour comparer les impacts sur l’augmentation de la résilience globale de la forêt quant au changement global.

Les buts de ce projet sont: 1) Vérifier les effets des deux approches en foresterie, (équienne et non équienne) sur la productivité et la régénération comparée aux forêts intouchées. 2) Vérifier les effets des deux approches sur la biodiversité de la flore et du sol en comparaison avec les forêts intouchées. 3) Vérifier si la productivité et la régénération de la forêt (Objet 1) est liée à la biodiversité de la flore et du sol (Objet 2) et 4) identifier les avantages de chaque approche en terme de résilience des forêts versus le changement global. Ce projet contribuera au réseau d’échantillonnage permanent du territoire de Kenauk. Chaque échantillon du réseau fournira des informations détaillées sur les divers paramètres identifiés dans les Objets 1 et 2. La productivité de la forêt sera vérifiée par des analyse de la croissance et de la résilience par l’évaluation de la diversité et de la tolérance à la sécheresse (le risque le plus important lié au changement climatique) des semis trouvés dans les échantillons permanents.

Résultats à venir