Un inventaire de la biodiversité

En 2014, Conservation de la nature Canada (CNC) a commencé une série d’inventaires sur le territoire de Kenauk. Ce travail permettra de documenter la riche biodiversité de ce vaste territoire emblématique pour le mettre en valeur et en assurer la protection (identification de secteurs à fort potentiel de conservation, établissement de corridors forestiers, etc.). Les recherches réalisées en collaboration avec des botanistes, des zoologistes, des ornithologues, des professionnels de la foresterie et des écologistes ont confirmé la richesse écologique exceptionnelle du site. À ce jour, la présence de 28 espèces en situation précaire, dont le conopholis d’Amérique et le plus grand peuplement d’érable noir répertorié dans la province, a été validée. Des fragments résiduels forestiers âgés favorables à plusieurs espèces d’oiseaux forestiers telles que la paruline du Canada et la grive des bois ont également été identifiés. Est également présente une grande variété de mammifères, tels le loup, le coyote, l’ours noir et l’orignal dont la densité de population y est supérieure à la moyenne régionale. La salamandre à quatre orteils a été observée dans deux tourbières. Pour ce qui est des poissons, le fouille-roche gris, une espèce indicatrice de la qualité du milieu riverain, a aussi été recensée.

Les premiers résultats d’inventaire et une revue de la littérature scientifique ont d’ailleurs permis à CNC de produire une synthèse des connaissances sur la faune et la flore du secteur, ainsi que sur les besoins de ces espèces en termes d’habitats. Ce portrait du territoire est accompagné d’une liste de recommandations concrètes quant à l’intendance du territoire et la gestion des ressources naturelles. Le document servira de cadre de référence pour la planification des cibles et actions de conservation pour l’ensemble du territoire de Kenauk et permettra d’orienter les inventaires qui se poursuivront en 2017. La préservation des caractéristiques écologiques de Kenauk est également la priorité de CNC pour assurer son rôle dynamique au sein de l’écosystème à l’échelle du paysage.

À cet effet, un des objectifs de conservation pour Kenauk est le maintien de sa connectivité avec les grands massifs forestiers présents au nord de la propriété. Le couvert forestier continu au nord de Kenauk offre des conditions appropriées pour le déplacement et la migration de la faune. Les espèces d’intérêt principales comprennent l’orignal et le loup. Ce couvert forestier continu est également important pour les oiseaux qui vivent à l’intérieur des forêts, les plantes indigènes et les amphibiens dont la capacité de dispersion est limitée. L’objectif est de maintenir la connectivité du paysage afin de permettre la dispersion de ces différents groupes ciblés.